Changement de cap

Publié le par unairdeclaire

       Avant, lorsqu'on me demandait ce que je fais dans la vie, je répondais (avec plus ou moins d'enthousiasme selon l'interlocuteur) : "je suis maman au foyer". Les réactions étaient variées mais majoritairement désagréables. Je ne comprenais pas pourquoi. Ce choix était mon choix! Je l'assumais et vivais avec chaque jour. Ce choix de vie changeait-il réellement qui je suis, me rendait-il vraiment inintéressante? 

Les gens sont parfois blessants (volontairement ou non) mais je sais aujourd'hui qu'il s'agit surtout d'incompréhension. Beaucoup ne comprennent pas qu'un couple puisse mettre leurs enfants au centre leurs vies. Ils ne comprennent pas non plus qu'une femme mette sa vie professionnelle entre parenthèses pendant quelques temps pour être auprès de ses enfants. 

Mais la société qui nous entoure n'aide absolument à une meilleure compréhension. La position de la femme dans le monde aujourd'hui est compliquée et difficile. Nous sommes tiraillées entre nos envies et "ce qu'il faut faire". Qu'est-ce qu'attend-on réellement de nous aujourd'hui?

 

- Je décide (ou je n'ai pas le choix) de travailler, mes enfants sont gardés par des gens de confiance et je suis une maman attentive et présente quand je suis auprès d'eux. => Ah mais cette femme n'est pas une bonne mère! Elle ne se préoccupe pas vraiment de ses enfants. *

 

- Je décide de m'arrêter de travailler pour rester auprès de mes enfants. => Cette femme est une fainéante, elle ne fait rien de ses journées. Elle doit sûrement être limitée intellectuellement. *

 

-Je m'accorde du temps pour être femme, du temps pour voir mes amies par exemple => Une femme égoïste bien évidemment. *

 

-Je ne prend pas de temps pour moi, je n'en ressens pas le besoin => une mère et une épouse, plus vraiment un femme. Une femme soumise aux autres qui ne sait pas vivre pour elle. *

 

-...

 

J'ai compris aujourd'hui, que finalement, il n'existe aucun comportement "normal". Quoi qu'une femme fasse (par choix ou non), elle sera regardée et jugée.

 

Ces jugements m'on durement blessés à une époque. J'en faisais toujours plus pour être acceptée jusqu'à ce que je me perde. J'ai perdu de vue la personne que je suis. J'ai oublié de me poser et de réfléchir à ce que je voulais vraiment. Malheureusement en me perdant, j'ai dégringolé moralement. Plusieurs personnes de mon entourage n'ont pas compris et ont préféré passer leur chemin.  Je leur en ai voulu, énormément. Ne voyaient-ils pas tous les efforts que je déployais pour leur plaire? Ne comprenaient-ils pas que je voulais seulement être acceptée? 

Je ne leur en veux plus. Je pense qu'il est très difficile de cerner  et d'aider un proche qu'on ne comprend plus. J'avance plus sereinement aujourd'hui. La chance que j'ai est d'avoir eu un mari présent, il m'a soutenu et aidé à remonter la pente. 

 

Depuis un mois, le regard des autres a changé. Depuis un mois, j'ai retrouvé un emploi. Depuis un mois, je suis professeur. 

Et depuis un mois, les seules choses qui me préoccupent sont le bonheur et le bien-être de ma famille et mon propre équilibre.

 

J'ai changé, j'ai avancé.  

Publié dans vie

Commenter cet article

emmy-margaux-louise 25/10/2013 20:13


un beau texte ...


Tu sais trouver les bons mots quand tu écris, tu dois faire un bon professeur !!!

unairdeclaire 28/10/2013 10:43



Merci beaucoup emmy.